Reconnaître n’est pas faiblesse

Reconnaître ses torts n’est pas trop à la mode chez les êtres humains. Il sera toujours mieux de foncer tête baissée dans nos erreurs et sauver la face devant tout le monde que d’accepter notre faillibilité.

Lorsque Dieu met le doigt sur notre péché, quelles sont nos réactions ?

  • Regardez Saül face à Samuel dans 1 Samuel 15 : il lui apporte une excuse « sainte » en apparence pour expliquer son manque de rigueur dans l’obéissance à Sa Parole. Et lorsque tu apportes un « mais » dans ta réponse à l’Eternel, ce n’est pas bon signe. Il refait deux fois la même erreur mais il continue de suivre Samuel pour le supplier d’être avec Lui devant les anciens afin que la honte ne tombe pas sur Lui. Saül veut tellement sauver sa réputation qu’il tient le vêtement de Samuel et se déchire ! C’est la goutte de trop qui marque l’arrêt de la royauté de Saül et la destinée de sa descendance… Notre persévérance à ne pas reconnaître simplement les faits peut être très dangereuse !

En apparence, il reconnaît, mais sa repentance n’est pas sincère, il demande pardon à Samuel et non à Dieu. Il n’a pas compris l’ampleur de ses actes.

  • Regardez les pharisiens face à Jésus dans Matthieu 21: au travers d’une parabole, il leur fait comprendre qu’ils sont ceux qui vont le tuer, comme leurs pères ont tué les prophètes envoyés par Dieu auparavant…ils comprennent bien la destination de cette parabole. Ceux qui prônent être les détenteurs de la loi divine et les régisseurs de la société n’ont qu’une seule envie : saisir Jésus pour le juger et l’éliminer.

Il y aurait une foule d’exemples à tirer de la Bible (Adam et Eve, Ananias et Saphira…) mais ce qui est salvateur, c’est que d’autres hommes ont reconnu leur état de pécheur et ont eu d’autres types de réactions :

  • Regardez David face à Nathan dans 2 Samuel 12: il a couché avec la femme d’un de ses généraux. Elle est devenue enceinte, il a essayé de camoufler la chose. Il a fini par faire tuer son mari à la guerre. Et a récupéré la femme chez Lui. Nathan, averti par Dieu, vient dénoncer ces choses au travers d’une histoire métaphorique. La première réaction de David, qui ne comprend pas qu’il s’agit de Lui, annonce le jugement qui devrait être appliqué. Puis Nathan le met face à ce qu’il a fait en lui disant : Cet homme, c’est toi.

En tant que roi, il aurait pu faire tuer Nathan (comme d’autres l’ont fait), il aurait pu acheter Nathan ou réagir pour sauver les choses. Non, il reconnait amèrement ce qu’il a fait car il sait que Dieu voit tout et qu’il ne peut rien lui cacher.

2 Samuel 12/13-14 : « David dit à Nathan : J’ai péché contre l’Eternel ! Et Nathan dit à David : L’Eternel pardonne ton péché, tu ne mourras point. Mais, parce que tu as fait blasphémer les ennemis de l’Eternel, en commettant cette action, le fils qui t’est né mourra. »

 

Mais le salut, on ne le met pas en place par nous-mêmes. C’est un autre qui nous le donne !

Matthieu 16/25 : « Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. »

Ce verset concerne le fait de donner sa vie pour la cause de Christ mais cela commence dans le domaine de la reconnaissance de notre péché… Celui qui accepte d’être à nu et à découvert devant Dieu aura la vie éternelle. Hébreux 4/13 : « Nulle créature n’est cachée devant lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. »

Reconnaître n’est pas une faiblesse. Mais c’est retrouver sa dignité, sa valeur, et préserver son intégrité. Reconnaître est un acte courageux car c’est assumer. C’est donc beaucoup moins lâche que de vouloir couvrir ou nier ce qui est. C’est construire toujours plus une identité forte en Christ qui assure notre destinée.

Aujourd’hui, Dieu te demande une seule chose pour que la relation soit parfaite avec Lui :

« Reconnais seulement ton iniquité, Reconnais que tu as été infidèle à l’Eternel, ton Dieu, Que tu as dirigé çà et là tes pas vers les dieux étrangers, Sous tout arbre vert, Et que tu n’as pas écouté ma voix, dit l’Eternel. » Jérémie 3/13

A celui qui reconnait et se repend vraiment, Dieu lui accorde le pardon et le salut ! N’est-ce pas merveilleux ? Jésus est venu non pour juger premièrement mais pour sauver. Son but n’est pas de dévoiler le péché pour se moquer, pour ridiculiser, mais pour redresser et élever l’être humain vers son créateur. Il a donné sa vie pour que la tienne soit pérenne et éternelle !

Alors, reconnais-le dans toutes tes voies, et sa promesse est d’aplanir tes sentiers. Apporte-lui ta reconnaissance chaque matin pour ce qu’Il est, pour le souffle de vie qu’Il t’accorde, et pour tous ses bienfaits à ton égard.

Ne prenons pas le risque de ne pas être reconnu en arrivant devant la porte du ciel…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.