Sélection de ressources bibliques pour la croissance spirituelle

Dieu ne fait rien comme tout le monde !

Si vous êtes cruciverbistes, c’est-à-dire que vous faire les mots croisés ou les mots fléchés, vous pourrez avoir cette phrase pour inscrire le mot « original ». Dieu est un original ! C’est ce que nous lisons dans…

Lire Esaïe 55/8-10

Ce soir, nous allons voir combien nous sommes en décalage avec Dieu ou combien Il l’est avec nous et qu’il l’assume. Nous pensons les choses sur la vie d’une manière, nous mettons en place des codes, des manières de faire qui nous deviennent communes et régissent une norme à ne surtout pas dépasser. Mais Dieu veut nous faire comprendre qu’il est bien au-dessus de tout cela et qu’il a sa manière de voir les choses qui est bien plus haute, plus large, et plus parfaite.

Jésus, son fils en est le représentant et nous allons voir quelques anecdotes des Evangiles pour comprendre mieux ce décalage et pourquoi il existe.

  • Il mange avec les mauvaises personnes

Lisons Matthieu 9/9 à 11

Les pharisiens, les docteurs de la loi, ceux qui gardent la vérité, la morale entre leurs mains et s’occupent de la faire respecter sont choqués de voir Jésus en compagnie de gens qui ne respectent pas la loi.

Comment celui qui se dit Fils de Dieu ne s’est-il pas fait ami-ami avec les pharisiens ? Pourquoi n’est-il pas avec les grands, les vénérables, les gens élus, saints ?

La réponse de Jésus est d’une logique imparable. Si vous êtes si bien, qu’ai-je à faire avec vous ? Je m’occupe de ceux qui ont besoin de moi.

Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente ; c’est pourquoi l’Ecriture dit: Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles.

Jacques 4/6-10 : « Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente ; c’est pourquoi l’Ecriture dit: Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles. Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable, et il fuira loin de vous. Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs ; purifiez vos cœurs, hommes irrésolus. Sentez votre misère ; soyez dans le deuil et dans les larmes ; que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse. Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera. »

Jésus n’a pas de temps à perdre avec les soi-disant grands de ce monde. Car la vision de Dieu est inversée, et les derniers seront les premiers. La femme de mauvaise vie sera sauvée par sa foi et sa rencontre avec Jésus.

Matthieu 21/31 : Je vous le dis en vérité, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le royaume de Dieu.

Inversons notre échelle de valeur des êtres humains et accueillons les petits dans l’église, prenons soin de tous ceux qui ont besoin humainement et spirituellement.

L’objectif de Dieu est d’atteindre ceux qui le cherchent dans la misère de leur vie. Il n’attend pas qu’ils aient un niveau de sainteté pour les toucher.

  • Il laisse les situations pourrir

Lisons Marc 5/22, 35. Il y a aussi l’histoire de Lazare où Marthe et Marie lui disent : Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort. J’ai eu l’occasion d’évoquer toute cette histoire dans mes messages intitulés « Avez-vous la lumière à tous les étages »

On a l’impression que Dieu ne répond pas assez vite. Combien de fois sommes-nous dans l’impatience d’un exaucement qui n’arrive pas assez vite selon notre manière de voir les choses ?

Dieu contrôle toutes choses y compris le temps et les circonstances. Et s’il a pris le temps d’aller jusque vers la fille de Jaïrus en s’arrêtant pour la femme à la perte de sang, c’est qu’il savait quel grand miracle allait s’opérer. Valait-il mieux qu’il la guérisse ou qu’il la ressuscite ? Ce n’est pas à nous d’en juger. De toute façon, il est capable de faire les deux.

Ce que Dieu nous apprend, c’est qu’il faut qu’on s’adapte à son planning à Lui et que l’on prenne le temps de le sonder pour nos projets, nos désirs et nos urgences ! Si notre vie est dans Sa main, il est au contrôle.

  • Dieu fait toute chose bonne en son temps, c’est quel verset ? (Ecclésiaste 3/11)
  • Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, c’est quoi encore ? (Romains 8/28)

2 Pierre 3/9 : « Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. »

L’objectif divin est de se glorifier encore plus au travers de nos épreuves. L’attente ne veut pas dire l’absence de souffrance. Marthe et Marie ont pleuré. Et parfois, l’issue n’est pas celle que l’on souhaite. C’est son choix et nous savons qu’il est meilleur que le nôtre. Combien de choix faisons-nous que nous regrettons. Dieu ne regrette jamais les siens.

  • Il guérit pendant le sabbat

Lisons Luc 13/10-17

Alors il ne répond pas quand on a besoin et il veut nous parler quand on est en pause !

Nous sommes tellement attachés à nos habitudes que nous nous y enfermons, nous y habitons et nous ne voyons pas le ridicule de la situation. Comment quelqu’un peut être choqué par la guérison et la délivrance que Jésus opère ?

Cela révèle la progression lente de l’endurcissement dans la lettre qui tue sans cultiver l’esprit qui vivifie. Parce qu’on a toujours fait comme ça !

Mais notre Dieu n’est-il pas créateur ? Ne veut-il pas changer nos habitudes, nous emmener dans de nouvelles dimensions ? Si le culte ne se passe pas toujours de la même manière, est-ce un problème ? Si

L’autre jour, quelqu’un de passage venait à la fin du culte demander la prière pour son enfant qui a un retard mental. A la fin de la prière, elle demande si on sert du jus de raisin ou du vin dans notre église, parce que pour elle, il faut que ce soit absolument du vin. Sinon, elle ne reviendra pas !

Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition. (Matthieu 15/6)

Quelle est notre échelle des priorités dans notre vie chrétienne ? Quelles sont les habitudes dans lesquelles Dieu doit venir mettre un coup de pied ?

L’objectif de Jésus en guérissant pendant le sabbat est de venir apporter la libération et la liberté de son Esprit ! En fait, il n’en avait que faire du sabbat à ce moment précis, il accomplit son plan, c’est tout ! Et si nous sommes dérangés par l’action de Dieu dans nos vies, posons-nous les bonnes questions !

Galates 5/1 : « C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. »

  • Il passe par la croix

Lisons Luc 24/13-24

Dernier décalage et pas des moindres, c’est celui qui nous fait comprendre que nous ne pouvons pas comprendre Dieu, dans ta totalité, tout simplement parce qu’il est Dieu !

v.21 : « Nous espérions que ce serait lui qui délivrerait Israël… »

Combien de bonnes espérances plaçons-nous dans la mauvaise direction…

Jésus est celui qui délivre Israël ! La différence se fait entre le charnel et le spirituel. Nous souhaitons souvent des solutions pour le présent, pour ce qui ne dure pas, pour notre confort, pour nos désirs. Mais Dieu veut plus pour nous ! Parce qu’il est l’Eternel. Dieu fait des œuvres éternelles. La délivrance éternelle d’Israël se fait spirituellement, et non charnellement.

La transformation de votre caractère ne peut pas se faire par vos efforts personnels. Entrer dans une vie passionnante, qui construit ne peut se faire par nos propres capacités, mais avec celui qui peut nous donner la direction, celui qui ouvre le chemin.

Et pour ouvrir un chemin, il faut le créer. Jésus l’a fait pour nous ! il délivre par la croix, défaite aux yeux humains mais victoire du péché et victoire de la mort avec la résurrection !

Ecoutez bien ! Lorsque l’apôtre nous dit de ne pas négliger un si grand salut, c’est qu’il y a une raison.

Nous ne regardons pas dans la bonne direction, nous avons nos schémas de pensée, nos manières de voir les choses s’accomplirent, mais n’oublions pas le choix de la croix, alors nous entrerons dans les choix divins !

  • Il a choisi de guérir Naaman dans le Jourdain. Si Naaman avait méprisé, il serait mort de sa lèpre !
  • Il a choisi de faire tomber les murailles de Jéricho par les cris et les trompettes. Si le peuple avait eu peur, il serait encore dans le désert à errer.
  • Il a choisi la folie de la prédication pour sauver. Si nous la laissons de côté, nous perdons la vie et la direction !

1 Corinthiens 1/21 : « Car puisque le monde, avec sa sagesse, n’a point connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication. »

Conclusion :

Pour s’accorder à Dieu et ne plus être dans ce décalage permanent, une seule chose revient et est nécessaire : s’appuyer sur la Parole de Dieu, qui nous donne sa vision !

Nous avons ses promesses, ses directives. Soit nous leur accordons l’importance qu’elles ont de pouvoir s’accomplir dans nos vies, soit nous pensons plutôt qu’elles ne pourront pas s’accomplir en nous pour toutes sortes de raisons et elles tombent à terre.

Il ne fait rien comme tout le monde parce qu’il est Dieu, il est le seul. Devenons aussi des originaux en le rejoignant ! Ne reste pas dans la case dans laquelle le monde veut te mettre ! Comme ton père, tu es hors-normes !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.