Sélection de ressources bibliques pour la croissance spirituelle

Un seul choix à faire pour vivre la meilleure des vies

Luc 10/38-42 Comme Jésus était en chemin avec ses disciples, il entra dans un village, et une femme, nommée Marthe, le reçut dans sa maison. Elle avait une soeur, nommée Marie, qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Marthe, occupée à divers soins domestiques, survint et dit : Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma soeur me laisse seule pour servir ? Dis-lui donc de m’aider. Le Seigneur lui répondit : Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses. Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée.

En venant ce soir à la réunion de prière, vous pourriez entendre ce que Jésus a dit à Marie de Béthanie, sœur de Marthe : Tu as choisi la bonne part, qui ne te seras point ôtée.

  • Ta considération de Jésus te dictera ton choix : la bonne part

Que fit Marie lorsque Jésus fut chez Marthe ? Elle écouta le Seigneur. Est-ce que cela veut dire que Marthe faisait mal. Non mais elle ne le faisait pas au bon moment. Et cela montre la véritable considération qu’elle avait de Jésus.

Marthe le sert, Marie est à ses pieds. L’on peut voir la différence de considération dans l’attitude de Marthe lorsque Lazare est mort :

Jean 11v.20 Lorsque Marthe apprit que Jésus arrivait, elle alla au-devant de lui (métaphorique : militaire, rencontre hostile), tandis que Marie se tenait assise à la maison. Marthe dit à Jésus : Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. Mais, maintenant même, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera.  Jésus lui dit : Ton frère ressuscitera. Je sais, lui répondit Marthe, qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? Elle lui dit : Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir dans le monde. Ayant ainsi parlé, elle s’en alla. Puis elle appela secrètement Marie, sa soeur, et lui dit: Le maître est ici, et il te demande. 29 Dès que Marie eut entendu, elle se leva promptement, et alla vers lui (métaphorique : arriver dans la vie). Car Jésus n’était pas encore entré dans le village, mais il était dans le lieu où Marthe l’avait rencontré. Les Juifs qui étaient avec Marie dans la maison et qui la consolaient, l’ayant vue se lever promptement et sortir, la suivirent, disant : Elle va au sépulcre, pour y pleurer. Lorsque Marie fut arrivée là où était Jésus, et qu’elle le vit, elle tomba à ses pieds, et lui dit : Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. Jésus, la voyant pleurer, elle et les Juifs qui étaient venus avec elle, frémit en son esprit, et fut tout ému. Et il dit : Où l’avez-vous mis ? Seigneur, lui répondirent-ils, viens et vois.

La démarche de Marthe est un véritable reproche, elle ne voit pas à qui elle parle réellement. Et elle répond à côté lorsque Jésus lui parle.

La même phrase est prononcée par Marie mais son attitude est complètement différente, elle se jette à ses pieds. Nous pouvons voir le respect du fils de Dieu.

Et un mot diffère en grec dans la phrase : Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort :

Marthe dit Thnesko : qui signifie mort. Marie dit : ApoThnesko qui ajoute la dimension d’éloignement, de distance. Marthe parle du passage dans l’au-delà. Marie parle de la séparation dit en d’autres mots : nous n’aurions pas été séparé par la mort

Et l’attitude de Jésus est différente. Il va répondre une parole qui doit donner la foi à Marthe, elle passe à côté et ne voit que l’espérance lointaine. Tandis que pour Marie, il ne dira rien car les pleurs de Marie évoquent la tristesse de la séparation.

  • Ecouter Christ te permettra de mieux le servir : la bonne action

Le choix d’être aux pieds de Christ n’est pas anodin. Combien d’entre nous servons plus le Seigneur que nous l’écoutons ? Prenons-nous le temps de lire ses conseils et de les suivre, de soumettre nos projets ?

Dans la suite de la résurrection de Lazare, Marie va faire un geste.

Jean 12/1-8 Six jours avant la Pâque, Jésus arriva à Béthanie, où était Lazare, qu’il avait ressuscité des morts. Là, on lui fit un souper; Marthe servait, et Lazare était un de ceux qui se trouvaient à table avec lui. Marie, ayant pris une livre d’un parfum de nard pur de grand prix, oignit les pieds de Jésus, et elle lui essuya les pieds avec ses cheveux; et la maison fut remplie de l’odeur du parfum. Un de ses disciples, Judas Iscariot, fils de Simon, celui qui devait le livrer, dit : Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum trois cents deniers, pour les donner aux pauvres ? Il disait cela, non qu’il se mît en peine des pauvres, mais parce qu’il était voleur, et que, tenant la bourse, il prenait ce qu’on y mettait. Mais Jésus dit : Laisse-la garder ce parfum pour le jour de ma sépulture. Vous avez toujours les pauvres avec vous, mais vous ne m’avez pas toujours.

Marie est conduite par Jésus et son Esprit. Le choix d’écouter Jésus la rend spirituelle. Elle est connectée, et elle sert Christ d’une manière étonnante.

Sans se rendre compte, elle va être poussée par l’Esprit à faire un geste prophétique.

Marthe se conduit elle-même : elle dit à sa sœur que Jésus la demande (ce n’est pas dit que Jésus la demande), en plus elle le fait en secret. Elle ne perçoit pas ce que Jésus veut faire au moment où il va faire le miracle. Et pour le repas, elle sert de nouveau. Or, il est fort possible que le repas ne se fasse pas chez elle cette fois-ci mais chez Simon le lépreux, comme le racontent les évangélistes Matthieu et Marc, évoquant alors le geste de Marie.

Marc 14/6 Mais Jésus dit : « Laissez-la. Pourquoi lui faites-vous de la peine ? Elle a fait une bonne action envers moi.

  • Être conduit par Christ produira du fruit spirituel : la bonne nouvelle

L’histoire ne s’arrête pas là. Jésus va ajouter quelque chose de très important suite à l’acte prophétique…

Marc 4/9-10 Je vous le dis en vérité, partout où cette bonne nouvelle sera proclamée, dans le monde entier, on racontera aussi en souvenir de cette femme ce qu’elle a fait. Judas l’Iscariot, l’un des douze, alla vers les chefs des prêtres afin de leur livrer Jésus.

Il y a donc un impact spirituel fort. Car son choix de la bonne part l’amène à rester gravée jusqu’à ce jour au cœur même de l’annonce de la bonne Nouvelle.

Vivre en disciple de Christ, à ses pieds, et se laisser conduire par lui en étant connecté lui donne une influence spirituelle et d’amener la lumière de la vérité, elle porte le salut :

Jean 11/31 : Les Juifs qui étaient avec Marie dans la maison et qui la consolaient, l’ayant vue se lever promptement et sortir, la suivirent, disant : Elle va au sépulcre, pour y pleurer.

v.45-46 : Plusieurs des Juifs qui étaient venus vers Marie, et qui virent ce que fit Jésus, crurent en lui. Mais quelques-uns d’entre eux allèrent trouver les pharisiens, et leur dirent ce que Jésus avait fait.

Ce que nous pouvons remarquer, c’est le clivage que cela apporte. En apportant la lumière de Christ, cela provoque la haine du diable car il est dérangé : Judas fait le choix d’une part qu’il regrettera. Certains juifs choisiront d’aller dénoncer le miracle de Jésus pour l’accuser.

Conclusion : Choisir la bonne part a des conséquences !

Parfois, c’est ce clivage que nous voulons éviter, alors on ne suit plus ce que Jésus nous demande, on ne le laisse plus vivre en nous complètement. On fait des compromis, on veut montrer aux non-chrétiens qu’on peut faire la fête, sortir…mais avons-nous à prouver des choses ? ou à vivre Christ en nous ? Fait le choix de rester au pieds de Christ ne fait pas de nous des ermites car Marie a agi même au milieu d’un cercle d’hommes. Elle était guidée par le Seigneur.

Que notre prière ce soir puisse être : Seigneur, guide-moi, viens vivre pleinement en moi. Et même si je ne comprends pas ce que tu me demandes, même si cela m’expose, que je puisse obéir à la voix de ton Esprit Saint.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.