Sélection de ressources bibliques pour la croissance spirituelle

Qui es-tu face à l’ennemi ?

Lorsque nous prions, c’est parce que nous aimons le faire, que c’est le moyen de parler à Dieu, mais en église, c’est en partie parce que nous avons à faire face à des barrages de l’ennemi dans nos vies personnelles, dans la marche de l’église. Nous sommes face à des géants, du même type que Goliath.

Lisons 1 Samuel 17/32-37 : « David dit à Saül : Que personne ne se décourage à cause de ce Philistin ! Ton serviteur ira se battre avec lui. Saül dit à David : Tu ne peux pas aller te battre avec ce Philistin, car tu es un enfant, et il est un homme de guerre dès sa jeunesse. David dit à Saül : Ton serviteur faisait paître les brebis de son père. Et quand un lion ou un ours venait en enlever une du troupeau, je courais après lui, je le frappais, et j’arrachais la brebis de sa gueule. S’il se dressait contre moi, je le saisissais par la gorge, je le frappais, et je le tuais. C’est ainsi que ton serviteur a terrassé le lion et l’ours, et il en sera du Philistin, de cet incirconcis, comme de l’un d’eux, car il a insulté l’armée du Dieu vivant. David dit encore: L’Eternel, qui m’a délivré de la griffe du lion et de la patte de l’ours, me délivrera aussi de la main de ce Philistin. Et Saül dit à David : Va, et que l’Eternel soit avec toi! »

Je me suis demandé : comment David pouvait-il être si assuré par ses paroles et son attitude vis-à-vis de Goliath, de l’armée d’Israël et de Saül, le roi même ?

C’est parce que David était entrainé à faire équipe avec Dieu. Souvent, dans la prière, nous réclamons à Dieu, nous assiégeons même le trône de Dieu pour obtenir la victoire et quelque part, si l’on obtient la victoire, c’est parce que l’on a bien prié.

Dieu nous appelle à faire équipe avec Lui pour combattre directement l’équipe et prendre autorité. C’est le terrain de l’ennemi qui nous faut assiéger, c’est sur lui que nous devons envoyer des paroles d’autorité, des pierres pour inscrire sur son front qu’elle est sa destinée.

Saül le voit comme un enfant face à un homme de guerre. C’est une réalité humaine. Mais ce n’est pas la réalité spirituelle et divine. David sait ce qu’il a vécu avec le Seigneur et comment il a pu vaincre des ennemis plus forts qu’un homme, grâce à l’Eternel, et il le dit.

David se voit comme un enfant du Seigneur. Dieu le voit comme un homme de guerre pour Lui, comme ayant pris le temps de revêtir les armes d’Ephésiens 6 pour ne pas avoir à enfiler une armure humaine qui ne lui va pas. C’est contre les dominations que nous avons à lutter, les esprits méchants, n’ayons pas peur de représailles spirituelles, les promesses sont pour nous !

Goliath se voit comme le plus puissant. David le voit comme étant la meilleure des cibles. Dieu le voit comme étant vaincu.

La question est donc pour vous ce soir : comment vous voyez-vous face à l’ennemi ?

L’armée le voit comme un ennemi de taille. Ils se voient comme plus faibles, car ils ne regardent ni à leur force de groupe, ni à leur Dieu. Pourquoi ? Parce que Goliath demande 1 homme. Ils auraient pu se lever comme 1 seul homme et le renverser mais ils regardaient chacun leur nombril. C’est aussi comme cela dans l’église. On ne considère pas toujours la puissance de l’unité dans la prière.

C’était déjà le problème du peuple d’Israël au moment de la conquête du pays. nous y avons vu les géants, enfants d’Anak, de la race des géants : nous étions à nos yeux et aux leurs comme des sauterelles. Nombres 13/33

Oui, l’ennemi de nos âmes est puissant, oui, il ne faut pas rigoler ou négliger. Mais il faut aussi considérer l’autorité que Christ nous confère. Êtes-vous un enfant entrainé à exercer cette autorité ? Les disciples, encore apprentis, n’ont pas réussi à délivrer un enfant (alors que Jésus leur a donné l’autorité et leur a dit que rien ne leur serait impossible).

  • Il leur manquait la foi (elle n’était pas assez fonder sur la Parole de leur maître et cultivée).
  • Il leur manquait le jeûne et la prière (une habitude à avoir régulièrement pour se fortifier spirituellement)

Prier n’est pas inné, cela s’apprend. Et combattre aussi ! S’entraîner chaque jour dans la prière vous permettra des victoires sur le long terme et de savoir qui vous êtes face à l’ennemi, de moins en avoir peur et de pouvoir avoir cette audace devant ceux qui voudraient vous intimider.

Il y a un enjeu : ce sont les âmes, en proie à la détresse, en proie aux puissances occultes, en proie à toutes sortes de moyens pour les éloigner du salut, en proie à la maladie, en proie au péché, en proie aux addictions… et nous sommes là ce soir pour les porter, pour renvoyer l’ennemi dans son camp et proclamer la vie sur la vallée des ossements desséchés !

Trop de situations sont laissées à l’abandon sur le chemin de l’église, par manque de persévérance, par manque d’unité, par manque de foi, et d’habitude dans le jeûne et la prière. Et cela fait le jeu de l’ennemi et l’église se voit comme de moins en moins puissante et réveillée. Ne cédez pas aux mensonges de l’ennemi, vous pouvez faire la différence dans vos familles, vos villes… L’Eternel, qui m’a délivré de la griffe du lion et de la patte de l’ours, me délivrera aussi de la main de ce Philistin. Et Saül dit à David : Va, et que l’Eternel soit avec toi!

Allons et que l’Eternel soit avec nous ! Proclamons ce que Dieu met dans nos bouches et soyons de véritables intercesseurs !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.