Sélection de ressources bibliques pour la croissance spirituelle

Connaissez-vous les effets de l’amour parfait ?

L’amour, on le chante, on le poursuit, on le conjugue…bref, on en parle partout et tout le temps. Mais le plus important n’est-il pas de le connaitre, de le vivre, de l’expérimenter ? Peut-être ne l’avez-vous jamais rencontré encore…Peut-être y avez-vous goûté mais cela appartient au passé, au premier amour, peut-être découvrez-vous encore les effets de cet amour aujourd’hui…et puisqu’il est parfait, peut-on y accéder ?

  • Quel est-il ?

Il nous faut au préalable dire qu’il y a différentes sortes d’amour :

Car nous n’aimons pas le chocolat comme nous aimons notre conjoint. Différents axes donc,

– l’amour eros. Une passion entre deux êtres. Une attirance spécifique.

– l’amour phileo. C’est l’amour de la famille, parce qu’on est de la même tribu, on s’aime. Mais c’est aussi celui qui se développe entre deux affinités. Des gens qui ont des choses en commun.

– l’amour agape. L’amour qui se développe notamment dans l’église. C’est l’amour divin, celui qui est altruiste. Les personnes n’ont pas forcément d’intérêts communs, mais elles s’aiment d’un amour qui les dépasse, l’amour du Seigneur dans leur vie.

Agape vient de agan qui veut dire (beaucoup). C’est donc un amour abondant, qui déborde, généreux et désintéressé. C’est celui qui nous permet de nous attacher à Dieu.

Pour mieux le comprendre, cet amour parfait, interrogeons l’apôtre de l’amour : Jean

1 Jean 4/7-19 Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres. Personne n’a jamais vu Dieu; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous. Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu’il demeure en nous, en ce qu’il nous a donné de son Esprit. Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde. Celui qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu. Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c’est en cela que l’amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l’assurance au jour du jugement. La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour. Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier.

Comment connaître l’amour parfait ? Rencontrer Dieu. Comment rencontrer Dieu ? En rencontrant son Fils. Comment rencontrer son Fils Jésus ? En ouvrant la Bible, recueil de ses paroles, de sa pensée, de son cœur. Il est l’incarnation de ce message comme Dieu est l’incarnation de l’amour. Comment ce monde peut-il être ainsi si Dieu était véritablement amour ?

C’est justement en voyant l’état de ce monde et en entendant les cris des souffrances qu’il a envoyé par amour son Fils pour sauver ce monde de la folie du péché et des griffes de Satan !

Pourquoi préciser l’adjectif parfait ? Non seulement parce que tout en Dieu est perfection mais parce que c’est un amour total, complet, et qui tire ces racines de la croix : tetelestai : tout est accompli. Amour parfait des versets 12, 17 et 18 est teleioo : accomplir, atteindre l’objectif, amener au but proposé.

  • Un amour qui se reçoit et qui déborde

Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle. Jean 3/16

Comprenons qu’il est venu par amour. On peut se demander : pourquoi a-t-il dû mourir ? parce que nous sommes condamnés à la mort éternelle et il a donné sa vie en rançon pour nous.

Voici donc un premier effet de l’amour parfait : un amour si fort que l’on ne fait plus cas de notre vie. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Jean 15/13

Mais on ne peut le comprendre et le vivre si on ne l’a pas reçu. Pour le recevoir, il faut croire en l’amour parfait ! Il faut croire que Dieu a déployé ce plan et que Jésus est la clé pour vivre l’amour avec un grand A. Croire que Christ est venu payer pour changer le mal en bien, pour que notre péché soit écrasé par cet amour.

A l’heure où nous entendons parler de bombe nucléaire, passer par la croix fait l’effet d’une bombe d’amour dans notre vie.

Qui veut recevoir cet amour ce matin ? Qui veut croire en l’amour qui a coûté la vie de Jésus ?

Les effets sont immédiats :

Romains 5/1-5 Puisque nous avons été déclarés justes en raison de notre foi, nous sommes en paix avec Dieu grâce à notre Seigneur Jésus-Christ. Par lui, nous avons eu accès, au moyen de la foi, à ce don gratuit de Dieu dans lequel nous nous trouvons désormais établis ; et notre fierté se fonde sur l’espérance d’avoir part à la gloire de Dieu. Mieux encore ! Nous tirons fierté même de nos détresses, car nous savons que la détresse produit la persévérance, la persévérance conduit à la victoire dans l’épreuve, et la victoire dans l’épreuve nourrit l’espérance. Or, notre espérance ne risque pas d’être déçue, car Dieu a versé son amour dans nos coeurs par l’Esprit Saint qu’il nous a donné.

Grâce à Dieu, nous voyons la vie sous un autre angle, avec les yeux de l’amour. Il est déversé en nous par son Esprit Saint. Prenez l’image du réceptacle d’une source. Notre cœur reçoit l’eau de la source qui va remplir et déborder, cela va venir nettoyer ce qui s’était accumulé, ce qui était pourri.

Prenez l’image des montagnes de verres de champagne. On remplit le premier tout en haut jusqu’à déborder et il va remplir les suivants en dessous…

Ma coupe déborde dira David qui vivait une forte communion avec son Dieu : Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j’habiterai dans la maison de l’Eternel Jusqu’à la fin de mes jours. Psaume 23/6

Plus rien dans ce monde ne lui fait peur. Il y a cette paix qui est là. C’est comme s’il était constamment dans la maison de Dieu, lieu de protection, lieu de présence parfaite, de plénitude. Il le vit dans les champs, face aux ours, poursuivi des années durant par Saül, pendant sa royauté.

Couvert par l’amour du Père, nous sommes rassurés. C’est pour cela que l’amour parfait bannit la crainte, la peur.

  • Un être transformé, des relations changées

Nous n’avons plus peur de Dieu que nous ne connaissions pas ou mal, mais nous le craignons par souci de lui être agréable, parce que c’est notre Père et qu’il y a des règles à la maison pour que tout le monde soit bien.

« Les pharisiens, ayant appris qu’il avait réduit au silence les sadducéens, se rassemblèrent, et l’un d’eux, docteur de la loi, lui fit cette question, pour l’éprouver : Maître, quel est le plus grand commandement de la loi ? Jésus lui répondit : Tu aimeras (agapao) le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras (agapao) ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. Matthieu 22/34-40

Face à la malice de l’être humain, Jésus répond avec la dimension de l’amour. Pour que la loi s’accomplisse vraiment, il faut l’amour. Sinon, c’est de manière forcée que l’on fait ce qui est commandé.

Et lorsque nous ne sentons pas le commandement comme tel, nous vivons cet amour parfait. Aimer Dieu de tout son cœur, de toute son âme et de toute sa pensée ne peut être imposé. C’est une expérience personnelle et intérieure. Mais cet amour qui se développe à l’intérieur a des répercussions extérieures, à lire le second commandement : tu aimeras ton prochain comme toi-même. S’aimer soi-même ne peut se faire que s’il s’agit de cet amour parfait qu’est agape et qui est déversé en nous.

Nous n’avons plus peur des autres car nous savons que l’amour manifesté ne vient pas de nous. Il nous dépasse et nous sommes sous la bannière de l’amour du Seigneur. Nous n’avons plus à se mettre au-dessus pour écraser les autres.

Jean 13/34-35 Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés (à la manière de Christ qui est mort pour nous), vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.

C’est ainsi que David Wilkerson, jeune pasteur blanc qui voulait faire connaître cet amour aux gangs des bas-fonds de New York pouvait répondre à Nicky Cruz qui le menaçait de le tuer dans une impasse : « Tu pourrais me tuer, Nicky. Tu pourrais facilement me couper en mille morceaux et les étaler dans la rue, mais chaque morceau crierait encore que Jésus t’aime ».

Son amour transforme ma vie au quotidien et cet amour déversé à l’intérieur se voit à l’extérieur ! C’est rempli de l’amour de Dieu que nous pourrons le mieux transmettre le message d’amour. Et non en culpabilisant, en faisant porter un joug abusif, en imposant des efforts et des lois religieusement humaines.

Cet amour a un impact sur les autres types d’amour : sur le phileo et l’eros. Il les domine et cela permet d’avoir des relations différentes dans notre couple, dans nos amitiés et connaissances, dans notre famille.

Conclusion :

Il serait encore trop long pour développer l’ensemble des effets que la Parole de Dieu décrit mais demandez-vous les uns aux autres comment cet amour a changé votre vie et les conséquences de celui-ci aujourd’hui.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.