Suivez-vous le bon berger ?

Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. Je connais mes brebis, et elles me connaissent. Jean 10/11
Beaucoup connaissent ce merveilleux passage de l’Ecriture qui est l’image la plus belle pour décrire à quel point Jésus prend soin des créatures que nous sommes et combien il désire nous conduire vers le repos et la paix…

Jésus se dit être le bon berger pour faire opposition aux mauvais bergers qui peuvent vouloir conduire le troupeau dans une toute autre voie que celle évoquée plus haut. Certains hommes se présentent comme voulant notre bien, disant avoir reçu le conseil de Dieu pour notre vie, étant plein de gentillesse et de bonté à notre égard. Ils le font jusqu’à ce que, progressivement, nous ne suivions plus la voix de Jésus mais leur voix, ce qu’ils disent, ce qu’ils ordonnent de faire… Il s’agit alors là de manipulation qui ne vient pas d’hommes de Dieu mais d’hommes que nous pourrions appeler des mercenaires du diable pour détourner, confondre les croyants et ainsi asseoir leur soif d’autorité en remplissant leur « église ».

C’est comme cela que les sectes naissent, et c’est le principe même qu’employa Satan dans le jardin d’Eden : Genèse 3/4-5 : « Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. »

Ou encore en face de Jésus lors de la tentation dans Matthieu 4/6 « Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet ; Et ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre. »

Le diable se fait le porte-parole de Dieu et peut citer des versets bibliques ! Attention donc, chers amis, frères et sœurs, à ces déguisements spirituels qui peuvent vous amener au près du précipice et vous écœurer de la foi. Entendez-vous encore la voix de celui qui répond : « Il est aussi écrit : Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu. » ?

La voix du bon berger résonne et résonnera toujours dans le cœur disposé de l’enfant de Dieu. Le seul intermédiaire entre Dieu et vous, c’est Jésus, le bon berger qui nous conduit et nous montre la voie pour aller au ciel en mourant sur la croix (« Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. »). Les ministères que Dieu a placés pour gérer le troupeau local sur cette terre sont comme les chiens de berger qui rassemble autour du maître les brebis pour qu’elles restent auprès de celui qui donne la vie. Les pasteurs doivent toujours encourager les gens à croire en Dieu et à bâtir une relation spirituelle intime avec Jésus, sur Jésus, en Jésus. Aussi est-il important de vous poser cette question : est-ce que je suis le bon berger ? est-ce que je connais le bon berger ?

Il est aussi important de suivre Jésus que de le connaitre. Plus vous le connaitrez, moins vous aurez envie d’aller voir ailleurs. Jésus veut bâtir votre vie avec vous. Il y a une réciprocité dans la relation et c’est cela qui est magnifique : « Je connais mes brebis, et elles me connaissent ».

Le bon berger se reconnait à sa voix qui fera dire aux gens à l’époque : « Jamais homme n’a parlé comme cet homme. » (Jean 7/46). Il est unique car avec lui, pas de déception, vous obtiendrez ce qu’il vous a promis…

Psaume 23/1-3 L’Eternel est mon berger : je ne manquerai de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom.

Son nom, c’est le Bon Berger, il ne pourra pas vous donner autre chose que la bénédiction. A vous de le suivre maintenant !

Benjamin LAMOTTE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.