Sois sincère avec ton Dieu


Le mot sincère vient d’une expression latine signifiant sans cire. A l’époque, les marbriers malhonnêtes vendaient leurs plaques de marbre abimées en faisant couler de la cire aux endroits fragilisés et ainsi, la plaque semblait toute neuve.

Avec Dieu, nous devons être sans cire, sans contrefaçons, sans hypocrisie, sans masque, sans fausse apparence mais sincères, vrais, honnêtes, purs, authentiques, loyaux, droits.

Hébreux 10/22 : « approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure. »

 

Tout part de notre cœur. Dans quel état est votre cœur aujourd’hui ? Comment vous approchez-vous de Dieu ? Rappelez-vous toujours que Dieu est celui qui a créé chaque être humain et qu’il connait chacun parfaitement, aussi rien ne peut lui être caché.

Lorsqu’Adam a choisi de désobéir à Dieu, il n’a pas fait comme si rien ne s’était passé, il s’est caché car il savait qu’il ne pouvait pas se présenter devant Dieu ainsi, il avait peur. Ce n’était pas la meilleure solution mais au moins, il était sincère et en accord avec ce qu’il se passait dans sa vie.

Trop souvent nous venons devant Dieu avec légèreté, sans prendre conscience que le péché n’est pas compatible avec la sainteté de Dieu. Trop souvent nos querelles, notre méchanceté, notre mauvaise attitude, nos paroles désagréables sont arrivées au cœur de Dieu avant de faire monter vers Lui une belle prière hypocrite comme si nous étions justes et que le reste du monde était méchant à notre égard. Ne soyons jamais comme ce pharisien que Jésus décrit dans l’évangile de Luc 18/9 à 14.

 

Pour s’approcher de Dieu, il faut que notre conscience soit changée et rééquilibrée pour savoir ce qui est réellement bien et ce qui est réellement mal. Avec la foi, nous pouvons ainsi nous présenter devant Dieu conscient de nos faiblesses, en lui demandant de nous faire grâce et de nous rendre semblables à lui.

 

1 Jean 4/20 : « Si quelqu’un dit : J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur ; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas ? »

Un principe fondamental et pourtant bien souvent évincé est ce verset que vous venez de lire. On ne peut pas être vrai avec Dieu si nous ne sommes pas vrais avec les autres. On ne peut pas vraiment aimer Dieu si l’on retient dans notre cœur une rancune, une jalousie envers notre frère. Notre amour ne peut pas être opposé entre notre Père et notre frère. La sincérité s’étend de la même manière envers Dieu et nos frères et sœurs dans la foi.

Psaumes 119/80 : « Que mon cœur soit sincère dans tes statuts, Afin que je ne sois pas couvert de honte ! »

Si vous persévérez dans ce double jeu, tôt ou tard la honte retombera car ce qui est caché sera mis à découvert, ce qui est dans les ténèbres sera mis en lumière. A la chaleur divine, la cire de votre cœur fondra et les fissures permettront à vos ennemis de se réjouir car le modèle apparent n’était pas vrai.

Dieu se moque des artifices, des belles paroles, il désire des cœurs sincères !

Benjamin LAMOTTE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *