Ne devenez pas des fleurs artificielles


Alors que je regardais les fleurs artificielles qui décorent notre intérieur d’église, le parallèle avec nos vies chrétiennes est venu d’une manière assez naturelle et j’ai eu la réflexion suivante :

Que jamais je ne devienne une fleur artificielle !

Une fleur artificielle a presque tout de la fleur naturelle : les couleurs, l’aspect, la taille, la beauté…mais elle n’a pas son odeur et surtout sa vie.

Ne cherchons-nous pas souvent dans la vie de l’église à paraître comme un bon chrétien qui va bien tout le temps, qui a une foi inébranlable, un moral d’acier, des dons merveilleux qui en mettent plein la vue, faisant monter des prières d’une poésie profonde ? Mais qu’en est-il vraiment lorsque nous rentrons dans notre maison ? Sommes-nous les mêmes ?

Ne joue pas de rôle, mon frère, ma sœur, soit toi-même, une fleur qui passe par les différentes saisons : les épreuves hivernales, la chaleur estivale, le renouveau printanier ou la récupération automnale. La fleur passe par toutes ces étapes et ces changements sont la démonstration de la vie et renforcent la fleur qui est appelée à grandir, s’étoffer, s’épanouir…

Sans artifice dans nos discours, soyons vrais les uns envers les autres et envers notre Dieu qui nous connait parfaitement.

Dieu ne peut rien faire avec un chrétien artificiel, il ne peut pas le faire grandir, le soigner, entretenir sa vie en Lui et il ne peut pas l’utiliser pour être en bénédiction. Un chrétien artificiel n’aura aucun impact dans la société, il sera transparent, tandis qu’un chrétien réel répandra la bonne odeur de Christ autour de lui et interpellera par sa vie le monde qui l’entoure.

La vie, c’est ce qu’il y a de plus précieux. Alors, réveillez-vous de votre torpeur, enlevez vos artifices, vos œuvres factices et vivez pour Dieu, c’est pour cela que vous avez été créé ! Ce qui est artificiel vient de l’homme, cela veut dire que vous gérez et contrôlez entièrement votre vie chrétienne sans laissez Dieu vivre en vous et vous changer…

2 Corinthiens 3/18 : « Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. »

Ne soyez pas comme les religieux qui croient qu’en pratiquant des suites de rites et d’œuvres, ils seront peut-être sauvés. Un chrétien artificiel est un chrétien hypocrite.  Avant de présenter la manière dont il faut prier avec le Notre Père, Jésus va mettre en garde les disciples :

Matthieu 6/5-8 : « Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne leur ressemblez pas ; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez. »

 

Prière : « Seigneur, tu connais mon cœur et tout de moi. Je me suis un peu refroidi et je reconnais que je tombe parfois dans l’hypocrisie envers toi et envers les autres faisant de moi un chrétien artificiel. Donne-moi d’être moi-même et de vivre pour toi, en toi et de m’épanouir dans le nom de Jésus. Amen »

Benjamin LAMOTTE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *