Fuyez le péché de toute urgence !


Beaucoup de chrétiens ont tendance à croire que lorsqu’ils sont à Dieu, rien ne peut leur arriver et que le péché ne peut pas les atteindre, ils sont inoculés contre le fait de céder à la tentation.
Seulement, il faut simplement rappeler que les chrétiens ne sont pas encore au ciel et qu’ils vivent sur la terre, dans un monde où le péché abonde et où la tentation est grande.

Et ce n’est pas pour rien que Jésus priait son Père de nous garder du mal et enseignait ses disciples à prier : « Garde-nous de céder à la tentation »(Matthieu 6/6, Semeur).

C’est bien parce qu’on ne peut pas, par soi-même, résister à cette tentation. On a besoin de toute la grâce de Dieu et de l’aide de son Esprit-Saint pour tenir notre conscience éveillée et tirer la sonnette d’alarme : « ce que tu te prépares à faire est mal et conduira à ton malheur, ne vas pas dans cette direction ».

Aussi, le meilleur moyen pour ne pas céder, c’est de fuir !

Comment cela ? Oui, je vous demande, seulement dans ce cas, d’être des lâches, de fuir le péché. Et ce n’est pas une théorie qui vient de moi, c’est le conseil biblique, un ordre même !

Dieu nous demande de lâcher le péché, d’être des lâches avec la tentation. Lisez plutôt l’expérience de Joseph, ce beau jeune homme esclave de Potiphar mais fervent croyant et faisant tout pour respecter Dieu : Genèse 39/11-12 : « Un jour qu’il était entré dans la maison pour faire son ouvrage, et qu’il n’y avait là aucun des gens de la maison, elle (la femme de Potiphar) le saisit par son vêtement, en disant : Couche avec moi ! Il lui laissa son vêtement dans la main, et s’enfuit au dehors. »

Joseph n’a pas cherché plus loin. La solution, c’était de fuir. Si vous connaissez l’histoire, vous me direz qu’il s’est retrouvé en prison suite à cette histoire. Oui, c’est vrai, mais normalement il aurait dû mourir. C’est déjà une bénédiction en soit. Puis, lorsque le temps a passé, Dieu n’a pas oublié l’acte d’amour, de courage, de crainte, de respect de Joseph envers son Dieu. Dieu l’a honoré et l’a élevé car il avait su se garder pur, consacré.

L’apôtre Paul donnera ces deux injonctions de la part du Seigneur :

  • Fuyez l’impudicité (1 Corinthiens 6/18)
  • Fuyez l’idolâtrie (1 Corinthiens 10/14)

Et le verset qui précède cette dernière est capital : v.13 : « Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. C’est pourquoi, mes bien-aimés, fuyez l’idolâtrie.»

Satan ne peut envoyer de tentation qui nous dépasse et nous fait systématiquement tomber dans ses travers. Dieu ne le permet pas. Aussi nous revient-il la responsabilité de prendre le moyen de sortir du piège qui voudrait se créer autour de notre vie : la fuite.

Chers amis, ne cherchez pas la raison de la tentation, ne calculez pas votre force à lui résister, ne jouez pas avec le péché et sa tentation, de quelque sorte qu’il soit (sexuel, idolâtre, amoral, financier,…).

Fuyez, veillez et priez (Marc 14/38), persévérez dans votre crainte respectueuse de Dieu et il s’en souviendra !

Apocalypse 3/10 : « Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. »

Benjamin LAMOTTE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *