Dieu prend soin de ses enfants avec précision


Philippiens 4/19 : « Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ. »

J’avais oublié mes sandwichs, je n’avais pas d’argent sur moi. Je m’étais donc dit que j’allais jeûner pendant mon service. Mon service consistait à surveiller les élèves dans une cantine. Chaque jour, des kilos de nourriture sont jetés. Les personnels de cantine ne peuvent pas donner à manger à quelqu’un qui n’est pas inscrit à la cantine mais devant les 4 plateaux de raviolis qui allaient être mis à la poubelle, elle me dit « vous n’en voudriez pas une assiette ? ». Ce sur quoi j’ai répondu par la positive, vous le comprendrez ! Comment refuser la réponse de Dieu ?

Chaque jour, j’y travaille et je surveille la cantine et chaque jour, ils jettent la nourriture mais c’est CE jour précis où je n’ai rien à manger qu’elle me propose la nourriture ! Dieu n’est-il pas merveilleux ?

Certains pourront dire : « oui, bon, ce n’est pas extraordinaire non plus » ou  « on ne va pas réduire Dieu à une assiette de raviolis ! ». Je suis d’accord avec ces deux affirmations. Dieu peut faire bien plus grand comme miracle mais là où sont le miracle et la grandeur de Dieu, c’est qu’il sait prendre soin de ses enfants au moment précis où ils ont besoin et dans le domaine concerné.

Luc 11/11-13 : « Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ? Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d’un poisson ? Ou, s’il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion ? Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent. »

Dieu vous connait chacun de ses enfants personnellement, et c’est dans cela que se manifeste sa gloire. Il ne donne pas des bénédictions trop tôt ou trop tard, pas assez ou beaucoup trop, il sait quand, comment, combien…

Dieu donne selon notre demande, selon notre cœur et selon nos besoins sans même avoir besoin de lui demander. Lorsque l’on arrive à ce stade, on a franchi une étape de communion avec Dieu.

Comment vivre cela ? En faisant la volonté de Dieu, en recherchant le royaume et la justice de Dieu, en faisant de Dieu notre priorité, en ayant une conscience sans reproche.

Matthieu 6/33  « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. »

Il ne nous reste qu’à lui faire confiance totalement et c’est là le plus difficile pour nous. Tout est pourtant plus simple et fascinant de voir Dieu être proche de nous, attentif aux moindres parties de notre existence. C’est son amour qui parle et qui se manifeste au travers de tous ces actes.

1 Pierre 5/7 : « déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. »

Déchargez-vous de tout sur lui, Jésus son fils a tout porté à la croix pour que vous viviez sa grâce chaque jour que Dieu vous donne. Quand comprendrez-vous qu’Il peut prendre soin de vous comme un Père aimant et bienveillant. Je pourrais citer encore tellement de versets évoquant et témoignant la bonté de Dieu à notre égard. Et cette bonté est précise, puissante, vivifiante, fortifiante. Soyez bénis.

Prière : « Seigneur, donne-moi de te faire confiance totalement. Donne-moi de vivre ce genre d’expérience. Pour cela, je veux faire de toi ma priorité dans mon emploi du temps, dans mes dons, mes capacités, car je reconnais que c’est toi qui tient ma vie et qui me permet de te connaître. Je veux t’obéir comme un enfant envers son Père. Merci de prendre soin de moi.»

Benjamin LAMOTTE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *