Amener à maturité


Hébreux 5/11-14 :

11 Nous avons beaucoup à dire là-dessus, et des choses difficiles à expliquer, parce que vous êtes devenus lents à comprendre.
12 Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu’on vous enseigne les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d’une nourriture solide.
13 Or, quiconque en est au lait n’a pas l’expérience de la parole de justice ; car il est un enfant.
14 Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l’usage à discerner ce qui est bien
et ce qui est mal.

Une des priorités du pasteur est d’amener les chrétiens dans la maturité, à savoir pouvoir réfléchir par eux-mêmes sur ce qui est annoncé ici ou là, pouvoir rejeter tel livre pour cause d’erreur doctrinale, pouvoir discerner le bien du mal, le bon du mauvais.

La plupart du temps, les chrétiens sont dépendants de ce que va dire le pasteur qui a longtemps été parole d’évangile. Mais attention, le pasteur reste un homme et il est bon, avec bienveillance, d’avoir la même attitude que les chrétiens de Bérée, Actes 17/11 : “ils examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact.”

Chacun a donc sa part à faire :

les chrétiens doivent chercher par eux-mêmes la nourriture solide en scrutant les Écritures, en les méditant, en cherchant la pensée de Dieu afin de grandir, en écoutant la Parole de Dieu annoncée et en étayant celle-ci de leur réflexion…

les pasteurs annonçant la Parole de Dieu doivent conduire les âmes à faire ce travail en prêchant la Parole et toute la Parole même les passages difficiles. Si vous ne prêchez que du lait, les âmes ne recevront que du lait. Si vous allez plus loin, vous les tirerez vers le haut.

Celui qui en reste au lait ne pourra pas mettre en pratique plus que ce qu’il a reçu.

Rappelons l’objectif des ministères-dons de Christ :

Ephésiens 4/11-16 :

11 Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs,
12 pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ,
13 jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ,
14 afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de sédu
ction,

15 mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.
16 C’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant unsolide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans la charité
.

Ainsi, nous éviterons les différentes formes d’emprise intellectuelle.

Tous les mots correspondent au champ lexical de la construction d’un édifice. Ne restons pas à la base mais allons chercher dans la Parole, dans la prière les éléments d’élévation que Dieu veut nous donner.

Croissons tous ensemble et partageons ce que nous recevons de Christ par le Saint-Esprit !

Benjamin LAMOTTE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *